Inscription à la newsletter
Adresse e-mail * :
Prénom :
Nom :
Vos centres d'intérêt :
 Jumelles
 Longues Vues
 Astronomie
 Microscopes
 Loupes binoculaires
 Imagerie/Caméras
 Loupes
 Outdoor
 Sports
 Orientation

Sondage en cours

Sondage sur le Blog de Naturoptic
Quel sujet vous intéresse le plus ?

Voir le résultas

Loading ... Loading ...
Publications par date
avril 2010
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Préparations microscopiques – partie I

Cet article est le préambule à toute une série d’autres articles qui vous décriront comment faire des préparations microscopiques simples, accessibles à tous pour observer des êtres vivants, des végétaux et autres éléments microscopiques qui nous entourent.

Les outils

Les instruments de travail indispensables pour préparer des échantillons en microscopie sont, bien évidemment le scalpel, une pince fine, des lames et lamelles, une pipette pasteur (ou un instrument qui permet de déposer une goutte de liquide sur la lame) et du papier absorbant.

Faire une préparation microscopique

L’objet que vous allez observer doit être de petite taille, de faible épaisseur et doit laisser passer la lumière. Si l’élément observé est liquide déposez une goutte de ce liquide au centre de la lame avec la pipette  ou le compte-goutte. Si l’élément observé est solide, déposez au centre de la lame une goutte du liquide de préparation (de l’eau en général) et placez ensuite l’objet à observer dans la goutte à l’aide des pinces fines. Certains éléments, de type poudre en général, s’observent à sec. C’est le cas, par exemple, du pollen ou des écailles d’aile de papillon. Une foi le dépôt sur la lame réalisé, il faut recouvrir le tout avec une lamelle en essayant de chasser un maximum de bulles d’air. Pour cela nous vous conseillons de placer la lamelle sur la lame par un des côtés et de l’approcher au contact du liquide en maintenant un angle d’environ 30 à 45° avec la lame. Lâchez ensuite délicatement la lamelle. De cette manière les bulles d’air sont quasiment toutes chassées par le mouvement de la lamelle. Pour faire de belles préparations microscopiques il ne faut pas mettre trop de liquide, sinon la lamelle va flotter sur la lame. Si du liquide sort de la lamelle vous pouvez utiliser du papier absorbant pour éponger l’excédent.

Les prochains articles vous donneront les astuces et recettes pour préparer des lames à observer au microscope.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 7.4/10 (7 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 4 votes)
Préparations microscopiques - partie I, 7.4 out of 10 based on 7 ratings

Laisser un commentaire