Inscription à la newsletter
Adresse e-mail * :
Prénom :
Nom :
Vos centres d'intérêt :
 Jumelles
 Longues Vues
 Astronomie
 Microscopes
 Loupes binoculaires
 Imagerie/Caméras
 Loupes
 Outdoor
 Sports
 Orientation

Sondage en cours

Sondage sur le Blog de Naturoptic
Quel sujet vous intéresse le plus ?

Voir le résultas

Loading ... Loading ...
Publications par date
mai 2010
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Préparations microscopiques – partie III : le monde végétal

Dans cet article vous trouverez les recettes pour observer au microscope le monde végétal.

Le pollen

Frottez des étamines de fleur chargées de pollen sur une lame et recouvrez d’une lamelle sans goutte d’eau si vous voulez observer l’organisation des grains de pollen. Rajoutez une goutte d’eau sur le pollen et les grains gonflent, voire même éclatent, et les détails de la surface disparaissent. Si vous déposez le pollen dans de l’eau sucrée, vous pourrez voir les grains se gonfler lentement et donner naissance, quelques heures plus tard, à un tube qui s’allonge : c’est la germination du grain de pollen.

Les cellules d’oignons

Elles sont très faciles à observer. Prélevez un fragment de la fine pellicule interne d’une écaille d’oignon à l’aide d’une pince fine et d’un scalpel, et placez-le dans une goutte d’eau.

Cellules d'oignon - MO 40x

Vous pourrez alors distinguer des cellules de forme rectangulaire contenant un noyau, du cytoplasme et une vacuole (poche d’eau qui prend quasiment toute la place), tout ceci entouré par une membrane plasmique (invisible) et une paroi squelettique qui délimite chaque cellule.

Les feuilles

Les feuilles d’élodée du Canada, une plante aquatique connue, sont aussi très accessibles pour l’observation au microscope. Avec une pince fine, arrachez du rameau une jeune et petite feuille, puis placez-la bien à plat dans une goutte d’eau. Vous retrouverez les mêmes structures que dans la cellule d’oignon avec, en plus, de nombreux chloroplastes verts. Vous pouvez faire de même avec d’autres types de plantes chlorophylliennes.

Prenez une feuille de bambou, découpez un petit morceau avec un scalpel, placez-le sur une lame, rajoutez une à deux gouttes d’eau et recouvrez d’une lamelle.

Feuille de bambou - MO 200x

Les champignons

Ils ne font pas partie du monde végétal mais y sont souvent associés, c’est pourquoi la préparation de cette lame à été placée dans cette parties. Les moisissures que vous pouvez trouver sur des aliments impropres à la consommation sont faciles à observer au microscope. Si vous n’avez pas de moisissure sous la main, placez un aliment (pain, légume, sauce…) dans un endroit humide, chaud et le plus hermétique possible pendant quelques jours. Prélevez un fragment de moisissure à l’aide d’une pince, placez-le sur lame dans une goutte d’eau (ou d’acide lactique qui diminue le nombre de bulles d’air), et recouvrez la préparation d’une lamelle.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 7.2/10 (5 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Préparations microscopiques - partie III : le monde végétal, 7.2 out of 10 based on 5 ratings

Laisser un commentaire