Inscription à la newsletter
Adresse e-mail * :
Prénom :
Nom :
Vos centres d'intérêt :
 Jumelles
 Longues Vues
 Astronomie
 Microscopes
 Loupes binoculaires
 Imagerie/Caméras
 Loupes
 Outdoor
 Sports
 Orientation

Sondage en cours

Sondage sur le Blog de Naturoptic
Quel sujet vous intéresse le plus ?

Voir le résultas

Loading ... Loading ...
Publications par date
mai 2010
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Préparations microscopiques – partie IV : le monde animal

Voici un article pour faire des préparations microscopiques du monde animal.

La poussière d’aile de papillon

Si vous trouvez un papillon mort par terre gardez-le. Une fois chez vous, grattez un peu l’aile du papillon au-dessus d’une lame et recouvrez avec une lamelle, ne mettez pas de liquide. Vous observerez de petites écailles portant des dessins, des lignes très fines…

Ecailles d'aile de papillon - MO 400x

Le monde aquatique

Placez dans un récipient d’eau des végétaux de toute sorte et laissez-le pendant quelque semaines en extérieur.

Récipient contenant des végétaux et de l'eau

Une sorte de voile va se former en surface, il abrite des micro-organismes, notamment des paramécies. Dans cette eau stagnante vous trouverez également des larves de moustiques et autres micro-organismes uni- et multicellulaires. Prélevez une goutte d’eau avec la pipette et déposez-la sur une lame, puis recouvrez d’une lamelle. Vous serez étonnez de voir toute cette vie grouiller dans si peu d’eau. Voici une vidéo de protozoaires que nous avons observé à partir du mélange décrit plus haut.

 

Larve de moustique - MO 40x

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (6 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Préparations microscopiques - partie IV : le monde animal, 10.0 out of 10 based on 6 ratings

2 réponses à “Préparations microscopiques – partie IV : le monde animal”

  • loic:

    Joli exemple la paramécie en vidéo… Très bonne idée de faire ce blog!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  • jean-françois KROGMANN:

    Désolé, le protozoaire qui est annoncé comme une paramécie n’en est pas une. Une paramécie se déplace en se vissant dans l’eau et elle n’a pas ces gros cils postérieurs : les cils sont uniformémént répartis sur l’ensemble de l’organisme. Elle possède aussi un entonnoir buccal bien visible.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)

Laisser un commentaire