Inscription à la newsletter
Adresse e-mail * :
Prénom :
Nom :
Vos centres d'intérêt :
 Jumelles
 Longues Vues
 Astronomie
 Microscopes
 Loupes binoculaires
 Imagerie/Caméras
 Loupes
 Outdoor
 Sports
 Orientation

Sondage en cours

Sondage sur le Blog de Naturoptic
Quel sujet vous intéresse le plus ?

Voir le résultas

Loading ... Loading ...
Publications par date
octobre 2012
L M M J V S D
« Sep   Nov »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Faire un premier pas vers la digiscopie

Faire un premier pas vers la digiscopie

 

Aujourd’hui pratiquer la digiscopie est un art accessible à tous. Observateurs du monde,
la digiscopie offre la possibilité de prendre des sujets éloignés en photo, vous allez immortaliser vos expériences, les sauvegarder et les partager.

L’équipe Naturoptic a tenté l’expérience et vous livre ses conseils et astuces. Nous allons photographier au travers d’un oculaire d’une longue vue. Les adaptateurs appropriés garantissent un raccordement fixe entre l’appareil d’observation et l’appareil photo.

 

Combinaison de digiscopie utilisée

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette solution est complète pour la digiscopie grâce au système d’adaptateur innovant. Il va permettre de transformer  le corps optique en un téléobjectif puissant. Le raccord est à baïonnette pour une fixation rapide, solide et sûre.

Le montage

La prise de vue, l’espace d’observation

En digiscopie le risque de photos floues est important en raison du fort grossissement. Avant de pouvoir déclencher, il convient de trouver le bon endroit  ainsi que les bons réglages.

Afin de garantir de belles images, privilégiez un endroit abrité du vent, suffisamment spacieux et stable pour poser le matériel. Prenez en compte le facteur soleil afin d’éviter l’effet contre jour. Enfin, un sujet immobile ou presque, dans des conditions climatiques adéquates aidera à réussir de splendides photos.

Faites des essais, des tests, entrainez vous.  Plus vous prenez de photos, plus vous améliorez le rendu final !

Réglages du boitier

·        La résolution d’image

Définir une résolution d’image. Pour connaitre la qualité à choisir, il faut réfléchir à l’utilisation que l’on aura des images (poster géant RAW ou autres  JPG Fine).

·        La sensibilité du capteur (ISO) 

Cette dernière est à régler en fonction la lumière sur le sujet :

Une valeur ISO basse, par exemple 100 ou 200, est utilisée pour une bonne luminosité.

Une valeur ISO élevé, par exemple ISO 400 ou 800, pour une luminosité faible.

A savoir : plus la valeur est élevée, plus la définition de l’image est détériorée. Il faut donc prendre en compte cette valeur lors du réglage couple vitesse/diaphragme.

·        La vitesse d’obturation

Mode priorité vitesse : La vitesse d’obturation pour obtenir un mouvement plus ou moins figé ou plus ou moins flou. Plus la vitesse est lente, plus il y a de lumière qui passe vers le capteur mais en contrepartie, le risque d’avoir un flou de bougé augmente. Le but étant d’être net, il faudra choisir une vitesse élevée, dans la mesure du possible. Dans la mesure du possible car si c’est trop rapide, l’image sera sous exposée.

·        Diaphragme

Aucun réglage n’est possible. En effet, ce dernier est sur l’objectif de l’appareil photo que nous avons retiré. Nous travaillerons donc à pleine ouverture. Donc la profondeur de champ est très courte. L’avantage est que le sujet se détache du fond, l’inconvénient est qu’il faut de la pratique et de l’expérience pour obtenir la netteté à coup sur.

Le zoom

Sur l’oculaire de la longue vue, il suffit de tourner la bague, et refaire la mise au point. Il se révèle indispensable pour supprimer le vignetage.

La mise au point

En manuel, tourner doucement la molette sur la lunette jusqu’à obtenir le sujet net. L’astuce est de faire la mise au point sur l’écran du boitier quand celui-ci le permet.  Dans le cas contraire, il faudra de la pratique et une bonne prise en main de l’ensemble pour obtenir rapidement un cliché tout à fait net.

La stabilité lors du déclenchement

Lors du déclanchement, servez-vous du retardateur sur le boitier pour éviter le flou de bougé. Vous pouvez aussi utiliser une télécommande ou un retardateur manuel.

Le trépied est un élément essentiel à cette technique de photo. Il va nous permettre d’assurer la stabilité du montage, et donc de contribuer fortement à la netteté de l’image. Fixer le montage permettra de limiter le risque de bouger pendant le déclenchement.

Le montage en situation

Faire le bon choix

Vous souhaitez débuter en digiscopie, nous pouvons vous aider pour choisir l’équipement compatible avec votre matériel.

Parce que chaque expérience est  unique, nous attendons avec impatience vos images !

Nous serons heureux de connaître vos impressions, vos astuces et vos commentaires.

Restons en contact, partageons un instant : et vous, qu’en pensez-vous ? Nous attendons vivement vos réactions, vos impressions, vos astuces, vos commentaires…… à votre clavier !

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.7/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Faire un premier pas vers la digiscopie, 9.7 out of 10 based on 3 ratings

Laisser un commentaire